Votre entreprise a mis en production une application de e-commerce qui s’appuie sur une base de données relationnelle (SGBDR). Dans cette base, un table appelée CLIENTS contient les informations sur les personnes ayant déjà commandé sur le site et contient 3 842 enregistrements. La table CLIENTS dispose de 5 colonnes qui contiennent respectivement le numéro client, le nom, le prénom, le numéro de téléphone et l’adresse e-mail des personnes. Parmi les énoncés suivants, lequel décrit correctement les caractéristiques de cette table ?

[A] Degré = 3 842, cardinalité = 5 et la colonne numéro client est un attribut de la table

[B] Degré = 5, cardinalité = 3 842 et la colonne numéro client est un attribut de la table

[C] Degré = 3 842, cardinalité = 5 et la colonne numéro client est un champ de la table

[D] Degré = 5, cardinalité = 3 842 et la colonne numéro client est un champ de la table


reponse linkedin

CBK8 Q07 LINK


Voici une question qui ne concerne pas la sécurité et qui pourtant peut faire partie des questions de l’examen car les aspects généraux des bases de données sont au programme du CBK. C’est un reproche que je fais souvent concernant le CISSP où certaines questions n’ont pas vraiment d’intérêt pour un professionnel qui exerce dans la cybersécurité mais que voulez-vous, on n’a pas le choix. Quand on veut réussir l’examen, il faut couvrir l’intégralité du programme.

La bonne réponse est la proposition [B] : le degré de la table est de 5, sa cardinalité est de 3 842 et la colonne numéro client est un attribut de la table.

On dit parfois qu’un dessin vaut mieux qu’un long  discours. Et bien voici ci-dessous un schéma issu de la formation CISSP de VERISAFE qui montre les principaux termes utilisés pour décrire la structure de données dans un SGBDR (avec bien sûr les termes en anglais indispensables pour préparer l’examen officiel) :

CBK8 Q07 SGBD


Question et réponse rédigées par VERISAFE selon le programme officiel du CISSP (mai 2021)
© VERISAFE – Utilisation ou reproduction (même partielle) strictement interdite sans l’accord écrit de VERISAFE